Bivouac...

Publié le 5 Août 2009

La journée a commencé avec une idée de barbecue au "Bisontin"...

  

Ramassage de bois, allumage du feu, confection de piques et tamis de cuisson,

préparation de cervelas suisse, patates-lard-comté et  bananes au chocolat

ont occupé la petite troupe un bon moment... 

  

       

   

Après le festin de roi des cavernes, personne n'a trouvé le temps long...

Au programme : constuctions de cabanes , grimpe, "chasse" à la grenouille,

  

null  null  null 

     

recherche de cailloux rainurés par l'érosion...

  

 

     

   

   

Journée "cro-magnon" qui inspira la soirée du même nom...

Et dire que des hommes préhistoriques ont habité cette grotte...

   

Qui donc a émis l'idée d'y bivouaquer ?

En tout cas, la proposition a été adoptée illico par Ilona !

  

 

Partants pour l'aventure, Ilona, Jonathan et Benoît...

D'abord, un feu... pour éloigner les bêtes sauvages !

Puis l'aménagement du couchage, avec un (mince) tapis de feuilles mortes dessous,

pour nous donner l'illusion que les cailloux seront moins pointus...

Petite veillée et... en sac tout le monde !

 

 

    

 

Les dernières lueurs du foyer dansent au plafond de l'abri rocheux

en même temps que celles du jour à travers le feuillage.

Sensation de calme et de sérénité...

  

Alentour, quelques visiteurs nocturnes vaquent à leurs occupations :

D'abord des vocalises de mécontentement d'un petit animal (lequel ?),

sans doute agacé par la présence des intrus que nous sommes. 

Puis des hululements de chouette en chasse

et d'autres gazouillis de volatiles sur le point de s'endormir.

Peut-être ensuite, à plusieurs reprises, la visite d'un chevreuil,

trahi par ses relativement longues enjambées,

Puis probablement le trottinement pressé d'un renard en quête,

que l'on avait entendu aboyer un peu plus tôt.

Des rongeurs, plus furtifs, se sont sans doute attardés à la recherche

de débris comestibles près du foyer éteint...

Et peut-être d'autres dans les mystérieuses ténèbres...

    

   

 

Puis le matin est arrivé, sans que l'on s'en aperçoive : 

il faisait déjà grand jour au-delà des frondaisons,

quand les jeunes aventuriers ont émergé des sacs de couchages,

satisfaits et fiers de leur pemière nuit de bivouac !

Rédigé par eustache

Publié dans #Escapades

Repost 0
Commenter cet article

FAYE 07/08/2009 20:30

je n'aime pas trop bivouaquer. Sous une tente encore ! Une expérience intéressante .Perrine 

nicole 05/08/2009 19:01

je vois que tu passes de sacrées belles journées ça doit etre très agréablebonne soirée

eustache 06/08/2009 22:35


Un peu dur cependant pour mes vieux os, le bivouac !!!