Merci Munshine...

Publié le 24 Juillet 2009

Je viens de terminer une petite série concoctée par Munshine

sur le canton de Maîche (Doubs)

43428 - 43430 - 43431 - 43432 - 43433 

   

Les aventures de Charmois et Gouvillers

    

Grâce à Munshine, j'ai découvert quelques merveilleux spots

qui mériteraient d'être sous les feux de la rampe...

  

Je me suis régalée avec

  

1. Un site insoupçonné...       

   

Ouais, nan, c'est pas la croix...

C'est ce qu'il y a derrière, dans les fourrés !!

Allez-y donc voir, pour voir...

   Alors là, je cherchais un sapin...

Ben d'accord, mais lequel ???

Nannn ! je LE vois ! Il a pas osé, Munshine ?

Ben si, il a osé !

Et vous, quand vous y serez...

Pas de soucis... osez aussi !!!

 

   

   

2. Un rocher à légende

 

Bon, celui là, vous le connaissez déjà...

Ne sachant pas à quoi il ressemblait,

je l'ai cherché un bout de temps,

lors de deux visites infructueuses...

  je cherchais un rocher plat en contre bas,

et il était juste sous mes yeux...

C'est en passant en voiture pour aller

à la recherche d'un christ caché,

que je l'ai vu, comme ça,

sans même le chercher...

   

   

      

3. une cascade cachée 

  

Depuis le chemin, on l'entend.

On la devine aussi à travers les branchages.

Mais aurait-on idée de monter la saluer,

sans ce casse-bief de Munshine ?

Mais nan, je ne l'insulte pas...

C'est le nom de sa ciste !

  Vestiges de caverne effondrée par l'érosion

ou peut-être même par le fameux séisme,

on en devine des restes de stalagtites

au plafond de petites cavitées éventrées.

Une cascade qui se jette sur un dôme de concrétions récentes

pour mieux se laisser glisser dans une vasque verte,

et le bief qui s'enfuit ensuite par la porte...

 J'en aurais presque oublié l'objet de ma quête...

 

 

 

4. un village laborieux abandonné

   

Une auge de trempe, des vestiges de meules...

Il y avait ici l'équivalent d'un village, 

plus important que celui dans lequel

je suis passée, un peu plus haut...

Toute une communauté de travailleurs,

dépendants de la force motrice du défilé...

Forgerons, scieurs, meuniers, charbonniers...

L'avènement de l'électricité a eu raison

de cette petite société ouvrière du XIXe siècle.

Et au bout de ce chemin privé mais libre d'accès,

le spectacle grandiose de la force motrice...

   

5. un double point de vue

  

Voici la quiétude de l'amont...

Retournez-vous pour plonger dans l'aval...

  

Mais au fait, avez-vous montré patte blanche ?

   

   

  

 

 

   

Amis cisteurs des deux côtés du pont,

penchez vous donc sérieusement

sur cette série de l'ami Munshine :

vous ne serez pas déçus ! 

  

 

 

Rédigé par eustache

Publié dans #Sur la piste des cistes

Repost 0
Commenter cet article

ovive 29/07/2009 16:27

Ah ben je vais lui dire qu'il aille vite lire ton blog ! J'étais avec lui ce matin !

FAYE 24/07/2009 09:12

 je ne suis pas cisteuse, c'est magique tout même. Que de beaux endroits !Bonne journéePerrine

eustache 24/07/2009 11:08


Les cistes favorisent justement ce genre de découvertes...