Raquettes sur le Sentier des Bornes du Lomont (25)

Publié le 15 Février 2009

15 février 2009

   

Encore une après-midi dont il faut profiter... aujourd'hui, le Lomont.

   

Naaann... Pas le Lomont où tout le monde va s'agglutiner sur l'autoroute du Chemin Stratégique !

   

Celui où presque personne ne va : celui de la Combe Semont...!

   

Départ du parking de chasse de la Villa des Roses. On chausse les raquettes dès qu'on arrive dans les pâtures. Deux autres raquetteurs suivent le sentier qui mène directement à la frontière... Eh bien nous, nous obliquons donc en direction de la Combe à la loge "Poil de Chien" (celle du haut).

   

    

   

À l'orée du bosquet, un trio de foyards enlacés nous interpelle.  

    

null  null  null     

     

Nous descendons la pâture. Petite vue sur Chasseral que l'on distingue à peine dans la brume du lointain.

Avant de rentrer dans la fôret, un autre bouquet d'arbres multiples se distingue par ses branches tentaculaires...

   

null   null

  

Nous cheminons un moment dans la forêt, alternant les feuillus tous nus

et les sapins aux branches chargées de neige.

   

Lorsque l'on débouche dans "la pâture aux narcisses", il ne nous reste

qu'une centaine de mètres avant d'atteindre la Borne 452.

   

    

 

C'est la plus belle des Bornes de la Principauté de Montbéliard

(et la plus haute en altitude - 720 m)

   

Côté Suisse, on trouve un blason dans lequel est gravé l'ours bernois.

  

Côté France, un F a été gravé après la Révolution, dans le cartouche ovale

qui portait précédemment une fleur de lys.

Celle-ci avait elle-même remplacé en 1727 l'écusson des Ducs de Würtemberg,

au moment du rattachement de la Comté à la province française de Bourgogne.

   

         

   

Sur le chemin du retour, nous jouons à saute-frontière avec une jolie série de bornes : tantôt ornées d'un ours, d'une crosse (Evéché de Bâle antérieur à l'Ours Bernois) ; quelques fois cylindriques... 

   

null    null

  

Le sentier est entrecoupé de petits ruisseaux ou ravines qu'il faut enjamber sur des petits ponts de bois... On va dire que la couche de neige donne un peu de cohésion aux ouvrages, un peu pourris en réalité...

   

   

null           null

 

Après une rude montée où Ben aura l'occasion de tester l'utilité des cales de montée, on retrouve le chemin qui nous conduit en une demi-heure à notre point de départ...

  


  

   

Rédigé par eustache

Publié dans #Escapades

Repost 0
Commenter cet article

yannig 19/02/2009 10:12

Voilà des images qui font envie !!! Bonne continuation Eustache :)