Publié le 27 Janvier 2010

Un dolmen à Chamesol...

 

J'en avais vaguement entendu parler, il est évoqué sur le site officiel de la commune, mais rien de plus...

  

Bizarre... en général ce genre de vestige (il n'y en a que 18 de répertoriés en Franche-Comté) est mieux mis en valeur que quelques lignes sur un site internet...

   

 

Situé sur un plateau, il est difficile d’établir à quelle tribu [de Séquanes] appartenait Chamesol. Quoiqu’il en soit, on y a trouvé des dolmens au lieu-dit “ Cent Prés ” déformation possible de “ Saints-Prés ”, au pied d’un hémicycle, à proximité des rochers du Sapois, de la grotte du même nom et de celle du Château de la Roche. Aujourd’hui, la forêt les a envahis, ce qui rend difficile leur repérage.
En 1957, la Société Nationale de Géographie identifiait une douzaine de pierres levées comme étant les restes, burinés par l’érosion, de plusieurs dolmens dont les tables horizontales s’étaient effondrées, leurs débris accumulés masquant la plus grande partie des roches verticales.

  

ou encore :


Les vestiges du passé sont nombreux. L'époque préhistorique a laissé des traces [...] un dolmen au lieu dit "La Vosge".

  

La curiosité me poussant dans le dos, j'ai donc cherché à localiser ce fameux dolmen...

   

Voici les informations que j'ai réussi à glaner :

  

- Il est dans le secteur de "la Vosge", au dessus de "la Tannerie"

- Il n'existe plus : il a été détruit.

- Il est dans la forêt.

- D'après Jean, le dolmen figurait sur une carte d'État-Major au 1:10 000 qu'il avait eu en sa possession. Sur la carte ign au 1:25 000 que nous consultons, il pointe le secteur "du Milieu de la Varde", tout près de la cote 719. (aucune mention de ce monument sur la carte actuelle)

   

    Chamesol dolmen 01

A l'arrivée sur les lieux, "Dello"

qui fait son bois dans le secteur,

nous renseigne et nous guide

vers une petite combe.

      

Au pied d'un hémicycle rocheux, dans le bosquet de droite, il y a effectivement un chaos de pierres levées...

 


 

 

 

 

 

 

Chamesol dolmen 02

 

Cependant il semble difficilement crédible que cet alignement de rochers soit dû à une intervention humaine, d'autant que leur érosion "en chicots" paraît beaucoup trop marquée au regard des 4000 à 5000 ans seulement qui se sont écoulés depuis une possible occupation proto-historique du secteur... 

  

 

 

 

 

 

 

Nulle trace non plus des "tables" de pierre qui auraient dû surmonter l'ensemble. Même cassées, elles sont facilement identifiables, comme celles de Santoche (Doubs) ou Brevilliers (Haute-Saône)

   

Chamesol dolmen 03     Chamesol dolmen 04

   

Une observation des abords du site laisse plutôt à penser qu'il s'agit de la continuité des affleurements rocheux qui surplombent le "dolmen".

D'ailleurs, comme le fait remarquer "Dello", il y a le même genre de chaos un peu plus loin, dans le même axe... 

En outre, il ne connaît rien d'autre dans le secteur qui pourrait correspondre à une structure "plus nette". 

  

Perplexité et déception... On a du mal à y croire (au dolmen)...

   

Mais je veux en avoir le coeur net, alors je demande son avis à mon moteur de recherche habituel, et je consulte géoportail (ign), quelques fois plus précis que la carte papier...

  


Chamesol dolmen carte

 

 

 

 Chamesol dolmen détail carte

Et là, non loin de la cote 719,

figure effectivement le petit symbole représentant les monuments mégalithiques du type "dolmen"...

 

exactement où nous étions !

   

 

 

     

      

Puis un document issu du Bulletin de la Société préhistorique française  attire mon attention : 

   Chamesol dolmen spf 1957

  

A Chamesol (Doubs), on a pensé découvrir des dolmens, lieu-dit les Cent-Prés, propriété Victor Lamy [Est Républicain, 23.7 ; Le Comtois, 21.8.1957] mais il ne s'agirait que du résultat d'un travail d'érosion naturelle, selon une note signée F.Dusserre [Le Comtois, 22.8]


Bon... voilà... dommage...

   

Il n'y a jamais eu de dolmen au "Milieu de la Varde" à Chamesol... 

 

 

       

* * * * *

   

Dans le Doubs, quelques rares dolmens sont répertoriés : 

celui de Santoche , à vocation funéraire, est classé MH depuis 1974.

   

Dolmen-Santoche.jpgdolmen de Santoche

     

           

celui de Foucherans, table mégalithique à vocation cultuelle (?) 

(pas d'informations issues de source "fiable")

     

Foucherans dolmen 02dolmen de Foucherans (pierre de St-Maximin)

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Sites naturels

Repost0

Publié le 25 Janvier 2010

Il n'est pas très courant de trouver un puits sur le rebord d'un plateau,

au milieu d'un bois (*) et quasiment au point culminant du secteur...

 

C'est à 960 mètres d'altitude, dans une légère cuvette que la belle margelle

du puits du Beurion a été édifiée en 1839. Une auge de pierre lui fait suite,

mais aucun système de puisage n'est à ce jour visible...

 

Beurion 02

 

L'eau n'est pas bien loin, juste en-dessous du niveau du sol.

La cuvette, toujours humide et très boueuse est probablement tapissée

d'une couche d'argile imperméable et retient ainsi les eaux pluviales.

   

Les hommes ont aménagé le point d'eau sans doute pour le préserver du bétail

et en faciliter le puisage. Était-elle en partie utilisé pour la consommation ?

 

Beurion 01

  

   

(*) même si au siècle dernier l'espace n'était sans doute pas boisé mais réservé au pâturage...

      

 * * * * *

    Beurion carte

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Patrimoine

Repost0

Publié le 20 Janvier 2010

Dans le Pays Horloger, deux croix anciennes élancent leur vrille élégante vers le ciel...

 

   

Chamesol 01       Chamesol 03

 

La première à Chamesol, datant de 1699, appartenait à l'ancien cimetière. 

(L'église se trouvait à l'époque sur une hauteur voisine, à l'emplacement du cimetière actuel !)

 

Dans un secteur où le protestantisme était largement majoritaire,

le village de Chamesol constituait un noyau catholique bien ancré,

et la croix, de style baroque, y est érigée dans l'esprit de la Contre-Réforme. 

      

Chamesol 02       Chamesol 04

    

Elle est classée Monument Historique depuis le 18 juillet 1996  

 

* * * * * 

 

  

Urtière 01     Urtière 03
   

La seconde, à Urtière (l'une des plus petites communes de Franche-Comté),

se trouve dans l'enceinte d'un ancien cimetière de pestiférés

("cimetière des Bossus"), et jouxte la chapelle St-Roch.

  

La date qui figure sur son socle la fait remonter à 1687

(la chapelle, dont le clocher-porche a été ajouté au XIXe siècle, date de 1636)

  

Urtière 02     Urtière 04

 

L'ensemble chapelle, enclos et croix monumentale 

est classé Monument Historique depuis le 6 avril 1994. 

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Patrimoine

Repost0

Publié le 14 Janvier 2010

Banvillars

 

Le cartouche est manifestement réalisé avec la plus grande application...

Seulement une fois que la pierre est gravée,

plus moyen de corriger les coquilles !


Le sculpteur était sans doute fâché avec les

et les inStitutrices de l'école communale de Banvillars

ont peut-être quelque peu bagarré pour que

leurs jeunes élèves les tracent à l'endroit... !

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Clins d'zyeux...

Repost0

Publié le 1 Janvier 2010

2010.jpg

 

 

En particulier à...

 

Benoît, Francis, Maxime, Martine & Rémy,

Dede & Ernest, Ilona, Claudine,

tous les blogueurs et leurs lecteurs assidus,

tous les Crapahuteurs,

tous les chercheurs de trésors,

tous les Cisteurs en quête d'indices,

tous les dénicheurs des petits secrets régionaux,

tous les curieux de nature...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Clins d'zyeux...

Repost0