Publié le 31 Décembre 2009

A Vandoncourt, l'extrémité du vallon du Bas des Fonds est fermée
par une petite arche naturelle calcaire issue de l'érosion karstique.
 
Pont Sarrazin
On y accède par un sentier forestier bien entretenu
qui s'élève tranquillement jusqu'au fond du petit cirque.
 
Pont Sarrasin    
Pont Sarrazin     
Pont Sarrazin  
Le sentier passe derrière le sommet de l'arche, et l'on peut deviner le muret de "consolidation"  qui comble, depuis quelques décennies, l'amincicement naturel de la voûte... ceci élucidant l'étrange planéité de sa partie supérieure !
       
Pont Sarrazin    
Le site a été le théatre d'un mémorable spectacle "son et lumière",
retraçant l'histoire du pays : "Un village se souvient"
 
* * * * *
 
 
La Légende du Pont Sarrazin
  
  
A l'époque troublée des invasions barbares, Vandon, disciple de St-Dizier (l'évêque évangélisateur de la fin du VIIe siècle) organisa la défense du village menacé par la présence proche d'un camp retranché ennemi.
 
  Alors que les habitants du village étaient réfugiés au Bas des Fonds pour échapper aux "Sarrazins", les barbares mirent le feu au village et l'un de leurs cavaliers s'empara d'Allima, restée au village pour veiller sa mère mourante...
   
Voyant la direction prise par son ravisseur, Allima attendit le moment opportun, au niveau de l'étroit rocher qui domine le vallon, pour se pencher violemment sur le côté afin de déséquilibrer monture et cavalier et de les précipiter tous trois dans le vide.
   
Alors que le Sarrasin s'écrasait en contre-bas, son cheval par dessus lui, Allima, sauvée par la main divine et les joncs qui bordaient le torrent, s'en sortit sans mal...
 

Voir "La légende du Pont Sarrazin", d'Albert Foct

Une seconde version existe : voir section "rochers des Sarrasins" (clic) 

   

* * * * *

Nota :

Il est peu probable que les "Sarrasins" (c'est à dire les Maures d'Afrique du Nord) soient remontés jusque dans nos régions, mais ce terme désigne plus vraisemblablement les païens qui résistaient et s'opposaient à la christianisation...

 
* * * * *

Les autres arches naturelles de la région
:
La monumentale à Liebvillers,    la secrète à Montécheroux... (100 % naturelles)

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Sites naturels

Repost0

Publié le 31 Décembre 2009

Sur le rebord de la falaise qui surplombe le Doubs,
entre St-Hippolyte et Liebvillers,
un sentier de randonnée passe à côté de cette "petite" arche naturelle.
 
Falaise-St-Hippolyte.jpg       Montecheroux arche
   
Comme sa "grande soeur" de Liebvillers, elle s'est formée
grâce à l'effondrement du plafond de la grotte qui perçait la falaise.
Il n'en reste que la façade formant un porche...
     
montecheroux200 m en contre-bas, la vallée du Doubs...
   

       

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Sites naturels

Repost0

Publié le 25 Décembre 2009

Cette arche monumentale ne peut laisser indifférent...
   
  L'accès se fait en une centaine de mètres par un sentier
un peu escarpé prenant racine sur la petite route forestière,
à proximité du lieu-dit "les Sillots", à Liebvillers.

 

     

Liebvillers

* * * * *

   

Résultant de l'effondrement de la voûte d'un vaste abri sous roche,

l'arche monumentale abrite encore plusieurs petites cavités :

les Grottes des Beaumes Berceau

      

Liebvillers arche et grotte      


Habitat préhistorique

 

Quelques ossements d'ours des cavernes, bouquetins

et rennes y ont été découverts.

   

La grotte aurait été occupée à deux époques préhistoriques différentes,

en -25000 ans (Aurignacien) et -12000 ans (Magdalénien).

   

Quelques outils en pierre et en os y ont été trouvés :

grattoir, couteau-grattoir,  grattoir burin, aiguille, perçoir...

   

* * * * *
  
La légende du Bisontin
      

Cet abri sous roche porte aussi le nom de Grotte du Bisontin,

car la légende dit qu'un contrebandier, originaire de Besançon,

y aurait entreposé sa marchandise.

 

Liebvillers arche depuis aven       Liebvillers arche jonction ogive

                          Sur l'éboulis dans l'aven                         l'ogive de l'arche en contre-plongée 

 

  

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Sites naturels

Repost0

Publié le 17 Décembre 2009

  

Du haut de cette tour, un personnage accroupi dans une position non équivoque,

défie les éventuels assaillants d'approcher, sinon...

Sinon quoi ?

   

Bon, d'accord, ce n'est pas très poétique, 

mais l'appellation de ce personnage a donné son nom (en patois) à la tour.

 

Quelle est cette tour ? A quel château appartient-elle ?

 

tour1

 

tour2

 

Il s'agit de la Tour Madge Fâ du Château de Belvoir,

qui domine le Val de Sancey du haut de son éperon rocheux...

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Patrimoine

Repost0

Publié le 16 Décembre 2009

 Les cascades de tuf offrent souvent des silhouettes pétrifiées à deviner ...


Un moustachu semblait vouloir dire quelque chose à la cascade de la Tuffière , 

tandis qu'un basset se fait gardien de celle de l'Oeil de Boeuf 

   

 cascade-de-la-tuffiere   cascade-oeil-de-boeuf

 

                          (Vuillafans)                                             (Montécheroux)

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Clins d'zyeux...

Repost0

Publié le 15 Décembre 2009

 

fresque

 

Sur le mur gris d'une ancienne usine de Valentigney,

Jean Marie Pierret (auteur du "Géant" sur le barrage du Chevril à Tignes)

a évoqué ici la sortie des usines Peugeot au début du XXe siècle à Beaulieu.

 

les ouvriers

 

 

 groupe      trio

 

 

  ...ainsi que le premier vol de l'hélicostat d'Oehmichen

à Courcelles-les-Montbéliard...

    

oemichen

 
Route de Beaulieu - Valentigney

Voir les commentaires

Rédigé par eustache

Publié dans #Patrimoine

Repost0